Le temps est venu de prendre le large

En dehors d’un billet mis en ligne en mars dernier, je n’avais rien publié sur le Bocal depuis un an.
Des années de plus en plus chargées, peu de choses à dire… Les raisons m’ayant menée à ce silence sont nombreuses. Cela fait un petit moment déjà que je projetais de rédiger un tel billet ; Ejis (dont vous retrouverez l’adresse du site et blog dans la section Liens) m’aura devancée et décidée à écrire ces quelques paragraphes.

Beaucoup le savent : étudier tout en travaillant requiert du temps. Et je puis encore m’estimer heureuse d’avoir un job qui est loin d’être déplaisant. Mais les choses changent. De nouvelles obligations font leur apparition ; de nouvelles envies, de nouveaux besoins également. Je n’ai plus ni le temps, ni la force nécessaire pour me consacrer à tout un tas de projets virtuels comme j’ai pu le faire ces dernières années ; bien ou mal, certes, mais toujours du mieux que je le pouvais.
Vous l’aurez peut-être remarqué, mais beaucoup de billets ont été retirés. Certains étaient obsolètes, d’autres, disons-le franchement, totalement inutiles. J’en ai laissé quelques-uns pour la forme, car je n’ai pas honte de ce que j’ai pu rédiger à telle ou telle époque.

Le Bocal va-t-il disparaître ?

La réponse est simple : non. Non, car il s’agit d’un sous-domaine et que le domaine principal, lui, n’est pour l’instant pas près de disparaître. D’autre part, j’ai la prétention de croire que j’ai pu rédiger quelques bricoles qui pourront peut-être en intéresser certains ; je pense notamment aux billets dédiés à l’ergonomie au poste informatique. Il m’arrivera probablement d’en publier d’autres, plus axés sur mon travail, cette fois-ci. Mais… les posterai-je sur le Bocal ou sur le site racine, directement ? Je ne le sais pas encore ; nous verrons bien.
Et bien que les billets les plus anciens aient été masqués, le Bocal a dépassé depuis deux ans déjà la fameuse limite des trois années d’existence. Et j’y suis tout simplement attachée, donc par principe, je vais le laisser en ligne. Toutefois, je pense ne plus y poster avant un bon moment.

Dorénavant, je me consacrerai donc essentiellement à un projet auquel je tenais depuis de nombreuses années (oui, il reste tout de même un projet…), plus en accord avec mes passions. Pour tout le reste, il est à présent temps de tourner la page.

This entry was posted in Le Bocal. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *